Le mot du principal

Bienvenue sur le site du collège

Incarne toi-même ce que tu souhaites voir chez les autres.

Partisan de l’Amour et de la non-violence, Mahatma Gandhi promouvait le développement personnel et disait, entre autres célèbres phrases :
"Commencez par changer en vous-même ce que vous voulez voir changer autour de vous" ;
Ou encore...
"Vous devez « être » le changement que vous voulez-voir dans ce monde" ;
Ou encore…
« Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seul fois le tour de lui-même ».

Ainsi, me suggère-t-il à pour ma propre réalité à Auteuil, de commencer par moi-même. « Sois le changement que tu veux voir en ce collège ». Incarne toi-même ce que tu veux voir chez les autres (le collègue, le parent ou l’élève...). Œuvre à l’intérieur de toi, transforme toi-même ton reflet quotidien et le collège sera très vite à ton image.

On pourrait aussi traduire l’esprit de ces notions, en termes bien plus pragmatiques, comme : "le premier acte éducatif, c’est l’exemple de l’adulte". Et ainsi, pour que l’élève soit ponctuel, sois toi-même à l’heure.

Au-delà du respect.

La notion de respect est essentielle et constitue un des piliers du « vivre ensemble ». Le respect, c’est avoir des égards pour l’autre, c’est accepter la différence de l’autre, c’est lui accorder les mêmes droits que soi. Cependant la notion de respect est un peu restrictive et ne permet pas, à elle seule, l’instauration de lien humain, de solidarité, d’empathie, de fraternité, de bienveillance mutuelle et de paix partagée. L’action éducative doit donc dépasser et aller bien au-delà du mot « RESPECT ». C’est vers cet au-delà que je souhaite inscrire mon action quotidienne. C’est vers cet au-delà que je souhaite opérer ce changement sur moi-même.

Opérer un changement dans le « vivre ensemble ».

Au collège d’Auteuil comme dans bien d’autres établissements scolaires, la construction d’une citoyenneté harmonieuse entre tous les membres de la communauté scolaire, est bien LE domaine où notre marge de progression est la plus importante.

Le projet éducatif de la Nouvelle Calédonie commencé en 2017 ;
La réforme du collège qui s’applique à la rentrée 2018 ;
L’ouverture d’une classe d’ULIS (Unité Localisée pour une Inclusion Scolaire) en 6e en 2018 ;
La consultation par référendum des populations intéressées en octobre/novembre 2018 sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie ;
Placent cette rentrée scolaire 2018 au collège Edmée Varin dans un contexte tout à fait particulier.

Le « vivre ensemble » et la « réduction des inégalités et l’amélioration des performances scolaires » dans le cadre de la construction d’un « destin commun » au moment de l’aboutissement des vingt années de « l’accord de Nouméa » (1998-2018), prend une importance vitale en cette rentrée 2018. Et c’est un honneur pour nous d’être en charge de l’éducation de nos jeunes en cette période historique.

Les réunions de travail de fin d’année 2017 sur l’amélioration du climat scolaire prennent ainsi toute leur importance. Avec les nouvelles mesures qui vont être mises en œuvre dès les premiers jours de l’année scolaire, nous devons trouver le bon dosage, la bonne proportion, pour mettre en œuvre parallèlement des mesures d’accompagnement éducatif, fortes et efficaces. Toutes les forces vives du collège doivent se mobiliser dans ce sens. Ainsi, le professeur principal et l’heure de vie de classe (voir le livret d’accueil) doivent prendre une place déterminante dans ce dispositif.

Qu’il me soit permis de saluer maintenant la toute nouvelle nomination de Monsieur Kamali FOLITUU au poste de directeur-adjoint de la SEGPA et de lui souhaiter avec sincérité et confiance la bienvenue dans notre établissement. Monsieur FOLITUU est déjà informé du grand challenge qui nous attend tous, pour mettre en place dans cette structure un fonctionnement éducatif et pédagogique satisfaisant et notamment dans le domaine du « vivre ensemble ». C’est une priorité majeure de 2018.

Les lettres de rentrée 2018.

Les lettres de rentrée de Monsieur le Vice-recteur en date du 27 novembre 2017 (documents joints en annexe 1 et 2), concernant d’une part le « vivre ensemble » et d’autre part, la « réduction des inégalités et l’amélioration des performances scolaires », sont significatives de l’importance des enjeux en présence et constituent notre feuille de route.

Commencer le travail d’éducation sur le « vivre ensemble » constitue une étape première et indispensable au travail sur la « réduction des inégalités et l’amélioration des performances scolaires ». Comment en effet, améliorer l’efficacité des apprentissages dans des heures de cours qui ne seraient pas apaisées ni propices au travail scolaire de nos élèves ?

Une réforme du collège, l’enseignement de la culture kanak, des projets innovants, une progression de l’évaluation par compétences.

Les plus grandes innovations de cette année 2018 se situent dans la mise en place de la « réforme du collège » et notamment de l’Accompagnement personnalisé (AP) sur tous les niveaux et les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) sur les niveaux 5e, 4e et 3e. Et plus particulièrement encore, la mise en place de la LCK (Langue et Culture Kanak) sous forme d’une heure de cours obligatoire en 6e, et sous forme de LV2 en 5e (2h, 13 élèves inscrits en Dréhu). Les éléments Fondamentaux de la Culture Kanak (FCK) font partie d’un domaine obligatoire enseigné dans le cadre des EPI. C’est un moment d’histoire qui s’écrit.

C’est tout le travail de formation et de réinvestissement en séquences pédagogiques de l’ensemble des équipes de professeurs en 2017 qui va trouver son aboutissement en cette année 2018. Qu’il me soit permis d’ores et déjà, de remercier sincèrement et chaleureusement celles et ceux qui se sont engagés dans cette réforme et ces innovations avec tout l’important travail que cela induit. Et je remercie tout particulièrement Vincent BARBARROUX, principal adjoint, qui a piloté avec efficacité cette mise en place l’année dernière.

L’évaluation par compétences gagne du terrain dans les pratiques pédagogiques tout au long de l’année, mais aussi dans les nouvelles modalités de validation du DNB 2018 (50% notes chiffrées, 50% compétences, voir le livret d’accueil) et une épreuve orale que nous aurons à organiser.

Comment organiser un oral blanc du DNB ? Comment entrainer les élèves à l’oral tout au long de l’année en commençant bien avant la 3e ? Ce sont des réponses pédagogiques que nous allons devoir trouver ensemble. Nous réunirons rapidement un conseil pédagogique sur ce thème et quelques autres encore.

Enfin la réforme du collège se complète d’une nouvelle procédure d’évaluation (le PPCR, Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations) pour les professeurs uniquement du cadre d’état (résidents et soumis à séjour) en remplacement de la traditionnelle « notation administrative ». Une information sera organisée assez rapidement pour les professeurs concernés.

Toujours en conformité avec les instructions de Monsieur le Vice-recteur, cette année 2018 devrait voir émerger des projets nouveaux. Les professeurs volontaires pourront présenter oralement leur projet devant une commission du vice-rectorat courant mars 2018, pour obtenir des moyens supplémentaires (projets rassemblant les conditions d’éligibilité).

Parmi les nouveaux projets, je cite entre autres : Le voyage culturel et citoyen d’une classe de 5e dans le cadre d’un échange/partenariat avec le collège de Hienghène, mené par Mme Florence STEUER ; Le projet interdisciplinaire KOE-LANTA mené conjointement par Mme Sophie CHABAUD et M. Christophe VEZILIER, proposé en EPI pour les classes de 5e, 4e et 3e voir aussi en 6e de SEGPA avec une collaboration inédite entre professeurs des écoles et professeurs de collège ; Le partenariat avec l’école démocratique, (la PERM : Petite Ecole qui Regarde la Montagne) pour proposer une expérimentation en 6e après consultation du conseil pédagogique. Projet suivi par Mme ROUAULT.

A noter par ailleurs que le collège va aussi se mobiliser en 2018 pour obtenir le label E3D (EDucation au Développement Durable) en 2019. Projet suivi par Mme DUBATON.

Pour répondre à une très ancienne demande des délégués élèves, un mur d’expression pour les élèves pourrait voir le jour (situation sous le préau, utilisation de craies) après une commission de travail des professeurs principaux sur ce sujet.

A noter aussi une innovation toute simple qui fait son entrée dans le collège : La relaxation. Des séquences entre cinq et dix minutes au commencement du cours, à partir de supports audio ou vidéo, avec une fréquence et une organisation laissées libres à l’appréciation de chaque professeur volontaire. Le but : apaiser l’élève après une période agitée (ou pas), le recentrer sur lui-même, lui apporter le calme et la concentration avant la séquence d’apprentissage.

Et bien sûr, le projet d’établissement 2017-2019 prend son rythme de croisière avec des actions plus anciennes et déjà innovantes (se référer au projet d’établissement disponible sur PRONOTE dans le « CASIER NUMERIQUE »). Merci à toutes celles et à tous ceux qui s’investissent régulièrement dans des actions du projet d’établissement qui font la fierté du collège et qui contribuent à son excellente image !

Ouverture d’une classe ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire).

C’est L’EVENEMENT de la rentrée 2018. Une classe ULIS est ouverte au collège (salle 101) avec neuf élèves dont le handicap est classé en TFC (Troubles des Fonctions Cognitives) encadrée par une professeure des écoles spécialisée, coordonnatrice de l’ULIS, nouvellement nommée depuis la métropole.

Les élèves de cette classe d’ULIS sont affectés de droit dans une classe traditionnelle (601, 602, 603, …) ; Classe dans laquelle les élèves ne seront présents qu’une partie de l’emploi du temps, avec des séquences dont la longueur et la fréquence sont coordonnées par la professeure coordonnatrice, sous l’autorité du chef d’établissement, en relation étroite avec le projet Personnalisé de Scolarité (PPS) de chaque élève.

Certains élèves en situation de handicap disposent de l’aide permanente ou partielle d’une personne désignée comme Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS).

Tous les personnels peuvent accéder dans le casier numérique de PRONOTE ;
D’une part, à la circulaire officielle (N° 2015-129 du 21-08-2015) qui concerne la scolarisation des élèves en situation de handicap ;
D’autre part, à un document de 2006 (Académie de Lyon), décrivant les caractéristiques des TFC et proposant des approches pédagogiques adaptées.

Par ailleurs, un lien Internet (http://damedubois.eklablog.com/presentation-p185759) à l’attention des enseignants de CLIS (niveau primaire), pourra aider les professeurs de collège qui souhaiteraient s’informer de ce qui se fait en école primaire et se doter d’outils éducatifs et pédagogiques adaptés aux élèves en situation de handicap.

L’ouverture de cet ULIS est une chance pour le collège d’un point de vue humain et éducatif.
Une chance pour les professeurs de s’approprier un peu plus encore la différenciation des parcours des élèves ;
Une chance pour les élèves de côtoyer et d’accepter les différences en mesurant que chacun a les mêmes droits et les mêmes devoirs, en cultivant les valeurs de solidarité, de bienveillance et de bien d’autres encore.

Bienvenue à tous les nouveaux arrivants, forces vives qui viennent consolider notre équipe !

Bonne et belle rentrée 2018 à toutes et à tous, sous le signe de l’harmonie et de la bienveillance !

Le Directeur

René ROLLY

Mise à jour : 16 février 2018

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique